Serrez votre ceinture, on remonte le temps tous ensemble! Ça va être fun !

Les paris sportifs sont aujourd’hui très populaires un peu partout dans le monde. Cette pratique qui consiste à miser de l’argent sur une rencontre sportive et retirer des gains en fonction du résultat a littéralement conquis les parieurs. Mais aujourd’hui, c’est vers le passé que nous allons nous tourner pour comprendre d’où viennent les paris sportifs. Il y a des mythes qui sont vrais à ce sujet. Tout aurait commencé dans des fosses où des gladiateurs et animaux sauvages se battaient à mort ! Eh bien oui, encore aujourd’hui vous vous amusez à lever ou à baisser le pouce à la manière des Empereurs Romains. Sauf que fainéant que vous êtes, vous préférez utiliser votre souri, petit malin !

Une pratique qui date de l’an des glands

Il semblerait que les paris sportifs existent depuis des milliers d’années. Bien sûr, ils n’ont certainement pas toujours eu la forme qu’on leur connaît de nos jours mais il est évident que les hommes, aussi loin qu’on puisse remonter, ont toujours eu une activité physique intense, notamment sportive. Les femmes aussi suent et donnent de leur personne, notamment lorsqu’il s’agit de faire du shopping ou de se faire manucurer les ongles. Bref, déjà avant notre ami J-C. (on ne parle pas de Jacques Chirac mais de Jésus-Christ), il y avait ceux qui se remuaient au milieu de l’arène et ceux qui se contentaient de regarder. Vous qui n’êtes qu’un simple spectateur, vous êtes d’ailleurs là pour pronostiquer.

Plus sérieusement, les premières traces et vestiges de paris sur le sport remontent à l’Antiquité. A cette époque, les populations avaient déjà inventé le concept de rencontres sportives. Des événements de masse étaient déjà organisés autour du sport et c’est à nos compagnons grecs que nous devons l’existence des Jeux Olympiques. Les archéologues ont déjà déniché des écrits et dessins alors enfouis sous terre ; ils révèlent justement le côté financier de certains affrontements : les paris étaient nés. Reste à savoir ce que nos ancêtres parier en retour!

Les paris sportifs se répandent tels un virus

Au fil du temps, cette pratique va se démocratiser dans toute l’Europe. Elle commencera avec les Romains qui sont devenus rapidement des fervents parieurs sportifs. On sait d’ailleurs que d’autres jeux d’argent étaient déjà pratiqués à l’époque, ils avaient donc un certain goût pour les jeux d’argent nos copains italiens ! Il faudra attendre le 19ème siècle avant d’assister à du mouvement dans le milieu des paris sportifs. Et cela va venir de l’équitation et des courses en hippodromes qui sont très populaires, notamment en France. Alors que dans les hippodromes, les paris sont très appréciés, ils sont tout de même critiqués car il semblerait qu’il existe des situations de tricheries dans le milieu. Pour résoudre cela, un français, M. Oller, a créé un nouveau mode de paris : réunir tous les paris dans un pot et redistribuer ce pot ensuite aux gagnants en y retirant bien-sûr une commission. Le bonhomme a nommé sa trouvaille « paris mutuels urbains », des mots qui doivent vous dire quelque chose puisqu’ils forment le sigle PMU. Aujourd’hui encore, les paris mutuels sont très utilisés.

Les paris sportifs dans notre société d’assistés

De nos jours, les paris sportifs sont répandus partout dans le monde, notamment en Europe où nous comptons le plus de rencontres sportives répertoriées par les bookmakers. C’est en Angleterre que les paris sportifs prennent tout leur sens. En effet, c’est là-bas que les plus grands bookmakers sont installés. Désormais, en plus des maisons de paris qui existent toujours au Royaume Uni, le point fort des bookmakers est leur intronisation sur le web, qui date d’il y a un peu moins de 15 ans. En effet, il est possible de parier sur tout un tas de rencontres via une large sélection de cotes et de disciplines sur leurs sites web. Les bookmakers offrent également des bonus aux joueurs, afin de rendre leur expérience toujours plus agréable. Au final, les bookmakers vous donnent tous dans les mains. C’est fou, on vit vraiment dans une société où on a plus besoin de rien faire par soi-même. On peut se faire livrer ses courses sur internet, on peut s’adonner à des jeux sexuels via webcam… Les sociétés de paris sportifs ont bien compris que nous n’étions que des assistés !