Kelly Criterion : un gars qui veut du bien aux parieurs sportifs (suisses)

Après Gene Kelly et Kelly Rowland, on trouve Kelly Criterion, qui est le troisième individu préféré des internautes parmi les célébrités portant ce nom. Alors certes, le mathématicien qui a fait connaître sa théorie en 1956 et qui apparaît sur l’image à la gauche de votre écran – oui, on a fait un peu mumuse avec sa photo d’identité de l’époque –, n’est pas souvent mentionné dans les bouquins d’histoire mais la formule qu’il a mis au point, la fameuse méthode Criterion, est au moins aussi populaire que les méthodes Lafay ou encore Cauet.

Aujourd’hui, nous allons donc vous parler de cette méthode qui a déjà fait ses preuves dans le milieu des paris sportifs : le Kelly Bet, l’autre façon de parler du théorème de votre nouveau copain.

Ça serait le rêve n’est-ce pas, d’avoir un appareil qui vous dise quand miser et combien miser ? Ainsi, vous ne seriez donc plus paniqué de savoir si vous avez trop joué ou pas assez, car nous souhaitons tous que notre loisir soit rentable. Eh bien le rêve devienne réalité avec cette stratégie de pari qui va vous guider sur la voie de la richesse.

La stratégie Kelly

A ne pas confondre avec Kelly Ryan dans X-Files, la technique de prédilection de M. Kelly Criterion date de 1956. Alors qu’il était en train d’étudier les jeux d’argent et autres systèmes de paris, Kelly Criterion a mis au point une technique qui, contrairement à la plupart des autres, s’avère efficace sur le long terme. A titre d’exemple, les martingales qu’on vous rabâche sur les sites de nos concurrents ne sont rentables qu’à très court terme, c’est prouvé.

D’ailleurs, bon nombre d’investisseurs importants ont fait fortune grâce à cette méthode. C’est dire que les preuves existent bel et bien. Par contre, il faut absolument que les probabilités que vous allez insérer dans la formule soient exactes car sinon, vous ne serez pas sûr de l’exactitude du résultat. Pour comprendre correctement la méthode de Kelly, nous allons dans un premier temps vous énoncer la formule puis ensuite, nous prendrons un exemple concret.

La formule de Kelly

A ne pas confondre avec la délicieuse Kelly Clarkson, la formule de Kelly va donc vous permettre de vous enrichir si vous l’appliquez dans le cadre des paris sportifs en ligne. Lorsque vous aurez compris le raisonnement de la formule, vous pourrez sans problème passer au calcul. Vous allez voir que celui-ci est simple :

Le montant de votre pari = (Cote X probabilités - 1) / (Cote -1)
Le montant de votre pari sera ici exprimé en %. Il correspond au % de votre bankroll. Prenons un exemple concret pour finaliser notre explication.

Un exemple pour mieux assimiler

… assimiler quoi, on ne sait pas. En tout cas, mettons qu’aujourd’hui, sur William Hill, vous pouvez parier sur une rencontre de Ligue des Champions qui oppose le Real Madrid à Manchester United. Les cotes sont les suivantes :

  • Manchester United : 3
  • L’égalité entre les deux équipes : 2,3
  • Real Madrid : 1,9

Si on reprend les données, on voit alors que Manchester United à 33,33% de chance de l’emporter selon le bookmaker. Mais pour vous, vous le savez avec votre analyse pré-pari, le Real n’a pas son effectif complet. Vous restez prudent tout de même et vous allouez à Manchester une probabilité de 50%. C’est sur cette équipe que vous voulez parier. Si on reporte alors les données dans la formule, on obtient :

(3 X 50% - 1) / (3 - 1) = 0,5 / 2 = 0,25

Notre démonstration vous pousse donc à jouer 25% de votre bankroll sur ce match en faveur de Manchester United. Attention, nous mettons une réserve lorsque cette stratégie vous pousse à jouer plus de 10% de votre bankroll, ce qui est déjà beaucoup. Dans cet exemple, même si le Real n’a pas l’effectif complet, ça reste une équipe dangereuse qui peut réserver des surprises. Vous êtes donc dans une situation de pari à risque.