Surebet et Betting Exchange : les raisons de la confusion

Tout comme notre comptable Manon – vêtue de son joli tailleur rouge à gauche de votre écran –, vous voyez des termes défilés devant vos yeux sans réellement les comprendre. C’est pour ça que vous avez tout intérêt à vous appuyer sur un guide des paris sportifs comme le nôtre. Sans vouloir nous lancer des fleurs (quoique nous le méritons certainement), nous sommes persuadé que pronostiquerensuisse.com peut vous aider à combler vos diverses lacunes lexicales et techniques.

Aujourd’hui, nous allons vous parler du Surebet et du Betting Exchange, deux termes sans aucun lien mais qui font beaucoup parler d’eux. A ce sujet, il est étonnant que les parieurs les confondent car ces deux concepts sont diamétralement opposés. C’est comme amalgamer le yin et le yang finalement, si vous le faites, tout risque de péter !

Le surebet, pour des paris sûrs en toutes circonstances…

Dans le mot « surebet », on trouve le terme anglophone « sure ». Ici, si vous suivez correctement le process, vous êtes obligé de faire de l’argent. Le concept est simple : parfois, les bookmakers du net sont en opposition totale sur les cotes qu’ils publient. Ainsi, il n’est pas rare de trouver des bookmakers qui déclarent l’équipe A gagnante alors que d’autres se prononceront plutôt pour l’équipe B. Vous nous direz que les opérateurs de paris sportifs en ligne sont schizophrènes ou attardés mentaux (en réalité il y a un petit peu des deux) mais dans les deux cas, vous ne saurez plus vers quelle cote vous tourner ! Eh bien c’est là que notre ami le « surebet » entre en scène !

Pour assurer vos mises, des sites vous permettent de parier sur des rencontres dites sûres. Ils vous mâchent le travail après avoir réalisé une comparaison assidue des différents paris et cotes proposés sur le marché. Vous n’avez plus qu’à faire confiance à leur expertise et le tour est joué ! Bien évidemment, si vous avez du temps à perdre et une vie sociale à anéantir, vous pouvez vous-même vous improviser comparateur de cotes mais soyez conscient que c’est un travail titanesque qui vous attend !

Le betting exchange, parce qu’on s’aime les uns les autres !

Eh oui, le betting exchange n’a rien à voir avec le surebet. Il s’agit de deux termes complètement indépendants l’un de l’autre. Ici, c’est plus vers les autres parieurs que vous allez vous tourner pour effectuer vos paris et le bookmaker n’interviendra pas dans le deal, si ce n’est pour l’organiser et le contrôler. Autant se donner la main, vivre en communion et en harmonie ! Vive l’amour quoi !

On trouve deux types de paris dans le cadre du betting exchange :

  • Le back : c’est le plus simple des paris, et il reprend un système que vous connaissez déjà. Vous allez miser une somme sur une rencontre avec une cote qui vous est proposée par un autre parieur. Par exemple, si vous pariez 50 CHF et que la cote est fixée à 3, vous remporterez 150 CHF si votre pari s’avère exacte, mais si vous n’aviez pas prédit correctement le cours du match, vous perdrez vos 50 CHF.
  • Le lay : alors que d’habitude, vous misez pour qu’un évènement se produise, là vous misez sur le fait que l’événement ne se produira pas. Prenons un exemple, cela vous parlera mieux. Un match Real Madrid - Manchester United par exemple. Vous pensez que le Real va gagner, alors en lay, vous misez contre Manchester United. Disons que vous misez 20 CHF pour une cote en lay à 3. Si le Real gagne ou fait un nul, alors vous empochez vos 20 CHF, mais si Manchester gagne, alors vous devrez 40 CHF au parieur qui avait pris le pari (20 CHF X 3 = 60 – 20 CHF de mise = 40 CHF).

Donc dans un cas, vous êtes le parieur et dans l’autre cas, vous devenez en quelque sorte le bookmaker. Il y a vraiment des possibilités de faire beaucoup d’argent ici. Bon, en même temps, on ne vous dira jamais le contraire…