Vous avez dit déposer et retirer de l’argent sur les sites des bookmakers? Okay !

Quand vous pariez sur une rencontre sportive sur le site d’un bookmaker, vous devez bien évidemment créditer votre compte au préalable. Et une fois que votre solde sera tout plein de gentils petits CHF, il sera temps d’entreprendre vos paris sportifs. Sur le long terme, parce que vous serez sûrement amené à recharger votre compte mais aussi à retirer vos gains – ben oui, on est là pour ça non ? -, vous devrez faire confiance à une méthode de paiement de prédilection. Aladin a son tapis volant, le Roi Arthur son Excalibur et Barack Obama ses oreilles décollées, mais vous, en tant que pronostiqueur sur le sport, ne serez jamais pris au sérieux sans une carte de crédit ou un portefeuille électronique bien rôdé. Nous allons voir ensemble les solutions qui s’offrent à vous pour justement déposer et retirer de l’argent sur votre compte parieur.

Eh bien non, les cartes de crédit ne sont pas réservées à papi mamie

Qui a dit que les cartes de crédit étaient démodées ? En Suisse, nous avons tous une Visa ou une Mastercard qui est rattachée à notre compte bancaire. Que ce soit pour des réservations de billets d’avion, des achats quelconques sur Internet ou encore tout un tas d’autres actions demandant un paiement, nous avons le réflexe de tout simplement le faire avec ce petit bout de plastique. Selon une étude parue sur parissportif.co, c'est d'ailleurs le moyen le plus utilisé dans le monde pourles paris sportifs. Et évidemment car c’est exactement la même procédure pour vous qui voulez créditer votre compte parieur. Vous n’aurez qu’à tout simplement entrer vos numéros de cartes bancaires dans votre espace personnel, dans la rubrique « dépôt ». Une fois l’opération réalisée, il ne vous faudra patienter que quelques secondes pour pouvoir disposer de votre argent. Nous autres Suisses avons d’ailleurs la chance d’avoir une banque implantée aux quatre coins du monde ! Si vous disposez d’une carte HSBC, l’ensemble des bookmakers s’agenouilleront à vos pieds ! Oh yeah !

Skrill, Neteller et Click2pay : mais qui sont donc ces ovnis ?

En Suisse, nous avons aussi la possibilité de disposer d’un compte sur Internet ou plutôt d’un portefeuille électronique. Ce compte va simplement faire office d’intermédiaire, c’est en réalité comme si vous aviez une tirelire sur Internet dans laquelle vous mettez de l’argent quand vous voulez et en reprenez quand vous le souhaitez.

Ce moyen de paiement est très simple d’utilisation : vous devez ouvrir un compte sur le net - cela vous prendra 5 minutes -, ensuite vous devez simplement envoyer des documents pour justifier votre identité. Si vous êtes chanceux et que les autorités n’ont pas diffusé un message d’alerte à votre sujet portrait-robot à l’appui, votre compte obtiendra le statut « vérifié ». Une fois cela fait, vous pourrez alors envoyer de l’argent sur ce compte. Lorsque celui-ci sera créditeur, vous pourrez transférer de l’argent vers le site d’un bookmaker. Cela vous permettra de ne pas divulguer vos numéros de carte bancaire chez les bookmakers où vous pariez.

Ukash, Ticket Premium et Paysafecard, les ovnis ripostent !

Cette méthode commence à devenir populaire en Suisse mais elle ne connaît pas encore le succès qu’elle peut avoir en France par exemple. Ici, rien de plus simple. En vous rendant sur le site d’une des sociétés de ticket prépayé, vous allez pouvoir découvrir les points de vente les plus proches pour vous en procurer. Vous n’aurez donc qu’à vous y rendre pour acheter un ticket.

Sur celui-ci figure un numéro de série avec plus ou moins de chiffres selon la marque. Vous devez reporter ces chiffres dans la section « dépôt » du bookmaker, et vous verrez qu’en quelques instants, vous recevrez la somme indiquée sur le ticket, vous pourrez ensuite parier ! Easy hein ?

Les transferts bancaires, pour les vieux de la veille

De votre compte courant, vous avez plusieurs solutions de transfert. Si cette solution de transfert est acceptée chez votre bookmaker online, alors vous n’aurez qu’à ordonner un virement vers votre compte bancaire. Le côté positif de cette méthode, c’est que vous pourrez ensuite récupérer vos gains rapidement mais le côté négatif, c’est que selon la méthode, vous devrez parfois attendre 2 à 3 jours ouvrables. En plus de cela, il faut dire ce qui est, les transferts bancaires commencent sérieusement à devenir obsolètes.