La Super League Suisse perd son meilleur buteur

cabral fiorentinacabral fiorentina

C'est une nouvelle qui a fait l'effet d'un coup de tonnerre dans le monde du football suisse. En effet, le meilleur buteur A. Cabral quitte la Super League pour de nouveaux horizons...

Arthur Cabral, un attaquant atypique

Le numéro 10 brésilien est un buteur aux caractéristiques peu communes. De taille moyenne (1,86 m), il a surtout déteint dans le paysage suisse, grâce à son physique imposant, un atout que peu de joueurs du championnat helvète présentent. Sans surprise, il est doté d’une force de frappe très importante, et a multiplié les buts lointains et les finitions de près avec le bout du pied.

Mais malgré son physique, Arthur Cabral ne renie pas sa nationalité brésilienne, et il n’a rien à envier aux buteurs fins et technique de la Seleção. En effet, il joue souvent loin de la surface de réparation, et préfère partir balle au pied de loin, d’éliminer des adversaires, avant de conclure, ou de faire une passe tranchante.

Bon de la tête, technique, puissant, et amovible, Cabral est vraiment un attaquant qui a beaucoup de talent et d’avenir dans le football mondial. Il manque cependant un peu de vitesse, peu pratique dans une équipe jouant en contre, à moins de le faire jouer un cran plus bas, pour qu’il ne puisse plus distribuer le jeu.

cabral league suissecabral league suisse

Quatrième club pour le brésilien

Lorsqu’on regarde le brésilien jouer sur un terrain, sa maturité nous laisse penser qu’il approche de la trentaine, et pourtant, Cabral n’a que 23 ans. Il débute dès son plus jeune âge en Série B, la deuxième division brésilienne, sous la tunique de Ceara. Il parvient à faire monter les blancs et noirs en première division, où il explose aux yeux du grand public, puis signe à Palmeiras pour un million d’euros, un des plus grands clubs du pays.

Là-bas, il ne connaît pas le succès escompté, et arrive enfin l’Europe, en Suisse, en rejoignant le FC Bâle pour un prêt d’un an. Sous la tunique bleu et rouge, il est décisif sur 18 buts en 26 matchs de championnat, de bons résultats qui donne aux Suisses l’envie de l’acquérir, définitivement, ce qu’ils font pour 6 millions d’euros. Deux saisons plus tard, il aura performé encore plus que prévu, et il commence alors à se faire un nom outre-Suisse.

« A la mi-saison, il a déjà inscrit 27 buts et délivré 8 passes décisives en 31 matchs toutes compétitions confondues, des statistiques mirobolantes, qui lui ont permis de marquer de son empreinte l’année 2021 en Suisse »

À la mi-saison, il a déjà inscrit 27 buts et délivré 8 passes décisives en 31 matchs toutes compétitions confondues, des statistiques mirobolantes, qui lui ont permis de marquer de son empreinte l’année 2021 en Suisse. Cela a convaincu la Fiorentina, orphelin de Dusan Vlahovic, d’investir 14 millions sur le jeune brésilien. Arthur Cabral découvrira donc un quatrième championnat différent, dans un troisième pays.

Le FC Bâle endeuillé

Clairement Cabral-dépendant depuis le début de la saison, le FC Bâle devra ainsi faire sans son serial buteur lors de la deuxième partie de saison. Déjà en retard sur le FC Zürich, et aux coudes à coudes avec les Young Boys de Berne, le titre semble s’être déjà quasiment envolé.

La pépite kosovar Edon Zhegrova s’est, elle aussi, envolée vers d’autres horizons en rejoignant Lille, tout comme Eray Comert parti à Valence. Pour tenter de reboucher les trous, les Suisses ont fait trois transferts tardifs, le prêt de Fedor Chalov, le jeune buteur russe du CSKA Moscou, l’arrivée libre du hongrois Adam Szalai sans contrat après son expérience à Mayence, et le prêt du défenseur serbe Strahinja Pavlovic de Monaco.