Retour sur les événements Suisse inoubliables de 2021

année 2021 Suisse sport

L'année 2021 s'est terminée il y a déjà deux semaines, et il est temps de dresser le bilan avant d'attaquer 2022 au mieux. Voici donc les plus beaux événements Suisses de l'année passée.

1
  • 10 CHF sans dépôt
  • 20 disciplines représentées
  • Nombreuses cotes boostées
2
  • Bonus de 100% jusqu'à 100CHF
  • Référence à l'échelle mondiale
  • 30 000 retransmissions sportives
3
  • Cotes les plus élevées du marché
  • 15 000 retransmissions sportives
  • Nombreux paris novateurs

#1 - L’Euro 2020 de Football

C’est évidemment l’événement principal de cette année, la qualification Suisse jusqu’en quart de finale de l’Euro 2020 (annulé à cause de la covid, il a bien eu lieu à l’été 2021). Deuxième du groupe A, derrière l’Italie, mais devant le Pays de Galles et la Turquie, les rouges et blancs ont éliminé l'équipe de France ! Nos petits suisses n’avaient pas battu la France depuis 1992, et un match amical face aux bleus (victoire 2 – 1 grâce à un doublé de Christophe Bonvin)

À Bucarest, Haris Seferovic ouvre le score dans le premier quart d’heure, mais en deuxième mi-temps, la France revient et prend même le large grâce à une frappe lumineuse de Paul Pogba (75ᵉ). Mais les helvètes n’ont pas dit leur dernier mot. Seferovic double la mise à dix minutes de la fin, et à la dernière seconde, le remplaçant Mario Gavranovic égalise, de quoi envoyer les deux équipes en prolongation. Yann Sommer finit le travail, stoppe le penalty de Kylian Mbappé et qualifie la Suisse en quart de finale de l’Euro.

Pour la dernière de Petkovic, la Suisse atteint pour la première fois de l'histoire les quarts de finale de l'Euro, mais tombe aux penalties face à l’Espagne, après une séance offensive catastrophique (Fabian Schär, Manuel Akanji, et Ruben Vargas ont tous les trois manqué leur penalty, seul Gavranovic a transformé sa tentative).

evenements sport suisse

#2 - Un trio historique en VTT

Les Jeux Olympiques 2020 ont été l’événement majeur de l’année, et c’est le vélo qui a permis à la Suisse de se faire un nom à l’international. En effet, quelle belle surprise, ce fut de voir trois suissesses en tête du classement final de VTT Cross-Country le 27 juillet dernier. Jolanda Neff a obtenu la médaille d’Or, Sina Frei la médaille d’argent, et Linda Indergrand la médaille de bronze.

Cette performance est d’autant plus étonnante, que Neff n’avait pas su faire mieux qu’une sixième place lors de ses premiers Jeux Olympiques en 2016, deux places devant Linda Indergrand qui complétait le podium à Tokyo. Les écarts à l'arrivée étaient même très larges, avec respectivement des chronos de 1h15 et 46 secondes, 1h16 et 57 secondes, et 1h17 et 05 secondes, soit presque une minute d’avance sur la jeune hongroise Kata Blanka Vas, quatrième de la course (1h17 et 55 secondes).

Mais les femmes ne sont pas les seules à avoir brillé, car dans la même discipline, les hommes ont réalisé une bonne performance. En effet, Mathias Fluckiger a pris la médaille d’argent, et le vétéran Nino Schurter, déjà champion olympique (Rio 2016), vice-champion olympique (Londres 2012), et médaillé de bronze (Pékin 2008), a fini au pied du podium, à 8 secondes de l’espagnol David Valero Serrano.

Pour être tout à fait complet sur le vélo à Tokyo, Nikita Ducarroz a fini 3ᵉ de la finale de BMX, avec 89.2 points, et Marlent Reusser 2ᵉ du contre la montre en cyclisme sur piste de quoi ramener une cinquième et sixième médaille olympique en 2021 sur du vélo, soit presque la moitié de toutes les médailles acquises (6 sur 13).

#3 - Belinda Bencic, une médaille d’or sauce japonaise

« Elle n’avait jamais fait mieux qu’une demi-finale sur un tournoi du Grand Chelem, et pourtant, elle a su ramener une médaille d’Or au pays, un véritable conte de fée pour Belinda Bencic, 23ème mondiale. »

Elle n’avait jamais fait mieux qu’une demi-finale sur un tournoi du Grand Chelem, et pourtant, elle a su ramener une médaille d’Or au pays, un véritable conte de fée pour Belinda Bencic, 23ᵉ mondiale. La joueuse de 24 ans a commencé son tournoi avec une première adversaire de taille, l’américaine Jessica Pegula, qu’elle a finalement écarté sans trop de difficulté (6 – 3 / 6 – 3).

Elle élimine ensuite la japonaise Misaki Doi au deuxième tour (6 – 2 / 6 – 4), puis l’excellente tchèque Barbora Krejcinova en trois sets cette fois-ci, après un premier acte désastreux (1 – 6 / 6 – 2 / 6 – 3). En quart, puis en demi-finale, la Suissesse se défait de deux adversaires coriaces, la russe Anastasia Palvyuchenkova (6 – 0 / 3 – 6 / 6 – 3), puis la Kazakhe Elena Rybakina (7 – 6 / 4 – 6 / 6 – 3). En finale, c’est au mental que Bencic s’impose face à la tchèque Marketa Vondrousova (7 – 5 / 2 – 6 / 6 – 3), et remporte sa première médaille d'Or.

Mais Belinda Bencic n’est pas rentrée en Suisse qu’avec une seule médaille, car elle a aussi reçu la médaille d’argent grâce au tournoi double, en paire avec sa compatriote Viktorija Golubic. Après avoir sortie les brésiliennes Pigossi / Stefani (7 – 5 / 6 – 3), elles n’ont pas su battre les tchèques (7 – 5 / 6 – 1), un duo composé de Siniakova, mais aussi de Krejcikova, celle que Bencic a éliminé en huitième de finale de tournoi simple. Espérons qu’elle confirme l'exploi lors de l’Open d'Australie !

#4 - Les autres belles surprises de Tokyo

Au-delà des 6 médailles en vélo et les deux en tennis, la Suisse a su repartir avec d’autres récompenses, les voici :

  • 🎯 En Tir Carabine 3 positions femmes, Nina Christen a remporté la médaille d'Or, mais a en plus battu le record olympique avec 463.9 points, devançant deux tireuses russes, Zulia Zykova, et Zulia Karimova. Elle remporte aussi le bronze en tir à la carabine à 10 m.
  • 🏐 En Beach Volley, Anouk Vergé-Depré et Joana Heidrich ont obtenu une médaille de bronze, en venant à bout du duo Letton Graudina / Kravcenoka dans le match pour la troisième place, et après avoir perdu en demi-finale contre le duo américain April / Alix. La première des deux suissesses vivait ses premiers JO, tandis que Heidrich avait déjà atteint la 5ᵉ place à Rio en 2016.
  • 🏊 En Natation, deux hommes ont su ramener une médaille de bronze. Le jeune Noé Ponti d’abord, qui a fini troisième du 100 m papillon, derrière le hongrois Kristof Milak qui bat le record d’Europe sur cette course, et Caeleb Dressel qui bat le record du monde, une jolie performance ! Premier des championnats d’Europe 2018, Jérémy Desplanches a lui fini derrière le chinois Shun Wang, et le britannique Duncan Scott.

#5 - Une domination des Young Boys de Berne sans conteste

Côté football national, ce sont les Young Boys de Berne qui se sont largement imposés devant le FC Bâle, raflant alors le 4ᵉ titre de leur histoire, et le 4ᵉ d’affilée. Les hommes de David Wagner ont fini la saison avec 84 points, soit 31 d’avance sur son dauphin. Les jaunes et noirs ont notamment pu compter sur leur buteur Camerounais de talent Jean-Pierre Nsamé, meilleur buteur de Super League, et auteur de 19 buts et 8 passes décisives.

En cette fin d’année 2021, les Suisses ont aussi su réaliser une bonne performance en Ligue des Champions, en restant invaincu face à Manchester United (victoire 2 – 1 à domicile, et 1 – 1 à Old Trafford), et en prenant 5 points dans un groupe compliqué, mais homogène (Manchester United donc, mais aussi Villarreal, et l’Atalanta Bergame).

La Super League 2021 - 2022 est beaucoup plus serré, et à la mi-saison (18 matchs), c’est le FC Zürich qui mène la danse avec 7 et 8 points d’avance sur le FC Bâle et les Young Boys de Berne. Excellent la saison dernière et deuxième buteur, Arthur Cabral est la grande révélation internationale du championnat Suisse. Entre le championnat et la Coupe d’Europe, le brésilien a inscrit 27 buts et délivré 8 passes décisives en 30 matchs, à voir s’il confirme en 2022.

👌 Je parie dès maintenant sur la Super League Suisse et je profite du bonus de bienvenue de 400 CHF sur Bahigo !