Pronostics Coupe du Monde de football

coupe du monde trophée

L’histoire de la Coupe du Monde débute il y a plus d’un siècle, en 1904, avec la création de la Fédération internationale de football association. Fait méconnu, la première édition aurait dû se tenir chez nous, en Suisse ! Mais le projet, initié par Cornelis « Carl » Hirschmann, alors Vice-Président de la FIFA, fait un flop en 1906, quand aucune des 16 équipes retenues ne confirme sa participation à l’évènement.

Il faudra attendre 1928 et la détermination du Français Jules Rimet, pour que le projet aboutisse. Le Président d’alors de la FIFA parvient à convaincre les fédérations de participer à la première Coupe du Monde de football, qui se déroulera en Uruguay en 1930.

Si l’Uruguay a été désigné pour organiser l’évènement, c’est que son équipe nationale fait figure de poids lourd du football mondial à l’époque : elle vient de remporter 2 fois de suite la médaille d’or aux Jeux olympiques. La Coupe du Monde célébrera également l’indépendance du pays, dont c’est le centenaire en 1930. Vous avez aimé cette petite introduction ? Avant de vous lancer à la découverte de nos pronostics, apprenez-en plus sur la reine des compétitions du ballon rond !

Une première édition compliquée et une première victoire du pays organisateur

Coupe du monde 1930 joueurs but

La première édition commence de manière un peu chaotique, seules 4 équipes européennes se lancent dans un périple en bateau pour rejoindre l’Uruguay : la Belgique, la Yougoslavie, la France et la Roumanie. Les équipes des fédérations des Etats-Unis et du Mexique sont également présentes, tandis que les adversaires restant sont tous des pays sud-américains.

Parmi les 13 équipes en lice, l’Argentine et l’Uruguay survolent littéralement le tournoi. Elles s’affrontent donc logiquement pour la première finale de l’histoire de la Coupe du Monde, le 30 juillet 1930 à Montevideo lors d’un match épique. L’ouverture du score de l’Uruguay déclenche l’extase dans le stade, mais bientôt l’Argentine égalise puis reprend l’avantage, avant de s’effondrer en seconde période : 4-2 pour l’Uruguay, qui remporte la première Coupe du Monde de l’histoire !

L’Italie remportera les deux éditions suivantes, dans un contexte politique de plus en plus compliqué. Néanmoins, l’idée de la Coupe du Monde a fait son chemin, et dès 1934, ce sont 32 équipes qui s’affrontent pour remporter la compétition, organisée cette année-là en Italie. Un tour préliminaire est donc organisé, et les 16 meilleures équipes participent à la phase finale. Avec la victoire de l’Italie, c’est la deuxième fois de suite que le pays organisateur s’impose au terme de la Coupe du Monde.

Une formule presque inchangée de 1950 à nos jours

Après 1938 et la deuxième victoire consécutive de l’Italie, la Seconde Guerre Mondiale éclate. Il faudra patienter jusqu’à 1950 pour revivre une Coupe du Monde de football. Celle-ci aura lieu au Brésil et verra à nouveau l’Uruguay s’imposer face au pays organisateur. La formule retenue n’évoluera plus beaucoup : 16 équipes se qualifient alors pour la phase finale à l’issue de mini-championnats régionaux. Les équipes sont réparties en 4 poules de 4 équipes, et le deuxième tour est également organisé sous forme de poule, opposant les 4 meilleurs du premier tour.

Dès 1954, le deuxième tour devient une compétition à élimination directe, sous la forme que l’on connaît actuellement, mais avec 16 équipes en phase finale : les 2 premières équipes de chaque poule se qualifient pour les quarts de finale.

Le système de poule au second tour sera réinstauré entre 1974 et 1982 avant de disparaître définitivement des 1986, remplacé par la formule actuelle, mais intégrant progressivement de plus en plus d’équipes en phase finale de la compétition : 24 en 1986, puis 32 à partir de la Coupe du Monde 1998, et enfin 48 à partir de 2026.

Les équipes phares de la Coupe du Monde de football

Pelé Joueur football brésil

Si l’Uruguay a organisé et remporté la première édition de la Coupe du Monde, c’est un autre pays d’Amérique du Sud qui a le plus marqué l’histoire de la compétition : le Brésil.

La sélection brésilienne détient le record de victoires dans la compétition avec 5 trophées remportés, c’est également la seule nation à avoir participé à chaque phase finale de Coupe du Monde depuis 1930 !

Son joueur le plus emblématique, Pelé, détient le record de victoires en Coupe du Monde avec 3 éditions remportées : en 1958, 1962 et 1970.

L’Allemagne et l’Italie sont à égalité les deuxièmes équipes les plus titrées du football mondial avec 4 compétitions remportées pour chacune des deux équipes, léger avantage à l’Allemagne cependant, qui s’est également placée deuxième et troisième de la Coupe du Monde à 4 reprises.

L’Argentine et l’Uruguay ont remporté deux fois la compétition, tandis que les équipes de France, d’Angleterre et d’Espagne ont tous été sacrées une fois.

Au fil de l’histoire, quelques anecdotes étonnantes

L’histoire de la Coupe du Monde de football nous a offert beaucoup de moments forts, mais aussi des anecdotes surprenantes, en voici quelques-unes :

  • Le buteur français Just Fontaine détient le record de but en une Coupe du Monde avec 13 réalisations lors de l’édition 1958, il aura fallu 3 participations au buteur allemand Miroslav Klose pour égaler ce total de buts
  • Lors de la Coupe du Monde 2002, face à la Corée du Sud, le Turc Hakan Sükür inscrit le but le plus rapide de la compétition en ouvrant le score après… 10.8 secondes !
  • En 2006, lors du match opposant la Croatie à l’Australie, l’arbitre sort à la 90e minute un deuxième carton jaune pour le joueur Croate Josip Simunic, mais il oublie de l’expulser ! Simunic commettra une nouvelle faute et sera exclu quelques instants plus tard, devenant ainsi le premier joueur de football à recevoir 3 cartons jaunes au cours d’un seul et même match !

Vous connaissez désormais tout de la Coupe du Monde de football, il est maintenant de temps de profiter des pronostics de nos experts pour la Coupe du Monde 2018 !

Retrouvez l’histoire des grandes compétitions de football dans nos articles ci-dessous :