Tout savoir sur les différents types de paris

coupe sport calcul tableau

Lorsque vous jouez avec un bookmaker sur Internet, vous allez rapidement vous rendre compte que les possibilités de paris sont très importantes. Nous entendons par là qu’ils sont très variés et qu’il faut savoir à quoi ils correspondent pour pouvoir les placer sans faire d’erreur de jugement ou d’appréciation. Nous allons donc voir à quoi correspond chaque type de pari dans cet article spécial.




Le pari simple

Le pari simple - comme son nom l’indique - est le pari le plus facile à effectuer. C’est le type de pari idéal pour les débutants. Vous pourrez miser sur l’issue de la rencontre. En fonction des sports concernés, vous aurez deux voire trois choix possibles. Soit le joueur ou l’équipe A remportera le match, soit c’est l’entité B. Parfois, on pourra aussi miser sur une éventuelle égalité. Évidemment, les trois possibilités sont de mise dans presque tous les sports à l’exception de ceux où une égalité est impossible : le cyclisme, le tennis ou le patinage artistique par exemple.



Le pari multiple

Les bookmakers vont parfois associer des rencontres entre elles pour vous offrir la possibilité de faire un pari combiné (ou multiple). Cela signifie que vous allez faire un pari sur chaque rencontre avec l’avantage que les cotes des deux évènements seront multipliées entre elles pour vous donner un plus gros gain éventuel. Prenons un exemple : deux match de tennis sont combinés, Nadal - Federer et Djokovic - Monfils. Les cotes sont respectivement pour chaque joueur 1,5 / 1,5 / 2 / 5.

Vous allez donc devoir prévoir l’issu des deux matchs. Vous choisissez de parier 10CHF en combiné sur Nadal vainqueur et Djokovic vainqueur, vous pourrez donc recevoir (1,5 X 2) X 10CHF = 30CHF. Si vous n’aviez pas joué en combiné, toujours avec la même somme, alors vous auriez pu gagner (1,5 X 5CHF) + (2X5CHF) = 17,5CHF. Vous l’aurez compris, les paris combinés vous permettent d’espérer des gains beaucoup plus élevés que les paris simples.



Le pari avec handicap

Le bookmaker va simplement ajouter un handicap sur une rencontre pour avantager l’un ou l’autre des opposants. Cela se fait généralement sur une rencontre dont l’issue semble être courue d’avance. Prenons l’exemple d’un match de football, dans celui-ci, le bookmaker peut décider de donner un but d’avance à l’équipe la plus faible. Cela veut dire que si l’équipe la plus forte ne met qu’un seul but, alors pour le bookmaker, le résultat final est une égalité. Les cotes de ces paris sont généralement très bonnes pour l’équipe la plus faible.



Le pari chance double

Ces paris valent pour les rencontres sportives qui ont plus de deux solutions de fin, c’est-à-dire qu’il peut y avoir une victoire de l’équipe A, une victoire de l’équipe B ou une égalité à la fin de la rencontre. Dans ce cas, si le parieur effectue un pari chance double, il mise sur un package de deux solutions : victoire de l’équipe A ou égalité, victoire de l’équipe B ou égalité, victoire de l’équipe A ou de l’équipe B. Les probabilités de gagner sont évidemment plus élevées mais les gains, seront moindres.



Les autres paris spéciaux

Désormais, les bookmakers proposent de nombreux paris spéciaux qui se rapportent à la rencontre et au sport en question. Si nous prenons le football par exemple, les paris pourront être « but de la tête pendant la première mi-temps » ou encore « doublé de C. Ronaldo ». Ce sont des paris qui rapportent beaucoup d’argent du fait de leur faible probabilité de se réaliser, sauf si vous misez sur des valeurs sûres.